Débat sur l’euthanasie : Marine Le Pen contre la législation de la fin de vie

Posted on

Invitée sur France 2, la présidente du groupe RN à l’Assemblée nationale estime que cette décision doit passer par un référendum.

Légiférer la fin de vie : le sujet est sensible et le souhait d’Emmanuel Macron de lancer le débat à l’Assemblée, réel. Il l’a confirmé lundi 12 septembre, à l’occasion d’une rencontre avec l’Association de la presse présidentielle, tout en rappelant sa volonté de lancer une convention citoyenne en amont des discussions parlementaires, dès le mois d’octobre.

Une décision «extrêmement sage», estime le ministre de la Transformation et de la Fonction Publiques, Stanislas Guerini, ce matin sur France Info, et une réunion qui permettrait d’«éclairer les concitoyens» et de «préparer du consensus». Du côté des oppositions, Marine Le Pen a déjà fait savoir ce matin sur France 2, qu’«il ne faut pas de loi».

À lire aussiEuthanasie, suicide assisté: le débat sur la fin de vie est lancé

«Ce sont des sujets qui touchent à l’intime», estime la présidente du groupe Rassemblement national à l’Assemblée. «Si tant est qu’il faille prendre des décisions, c’est au peuple français de les prendre», a-t-elle poursuivi, défendant plutôt «l’intermédiaire d’un référendum». Et de poursuivre : «En ce qui me concerne, j’y suis opposée. Nous avons une loi qui est bien faite, la loi Claeys-Leonetti, et il ne faut pas aller au-delà.»

Sur Sud Radio, Bruno Retailleau, candidat à la présidence des Républicains, considère que cette convention citoyenne, «c’est du pipeau». «On sait où Emmanuel Macron veut aller, il a même parlé du modèle belge qui est selon moi l’un des plus mauvais.» Le sénateur estime que «la loi doit protéger les plus fragiles». «Je ne voudrais pas que, demain, des gens qui sont au crépuscule de leur vie et qui se disent être une charge pour leurs proches, demandent la mort. Ce serait terrible.» Et de conclure : «Il faut accompagner jusqu’au bout ceux qui vont mourir. On ne met pas suffisamment de moyens dans les soins palliatifs qui sont le point décisif.»

Du côté de la gauche, Clémentine Autain se dit «très sceptique» quant à l’idée d’une convention citoyenne. «Emmanuel Macron essaie de contourner l’Assemblée nationale», a-t-elle jugé sur LCI. Avant de préciser que «pouvoir mourir dans la dignité» est une «idée d’une grande modernité». «Le temps est venu de mener le débat grand angle et de prendre de nouvelles décisions pour ouvrir cette possibilité de mourir dans la dignité de façon très encadrée. Toute la difficulté est d’élaborer les conditions permettant d’y parvenir», a conclu la députée de Seine-Saint-Denis.

Jasaseosmm.com Smm Panel is the best and cheapest smm reseller panel Buy Facebook Verified Badge for instant Instagram likes and followers, Buy Verification Badge, Youtube views and subscribers, TikTok followers, telegram services, and many other smm services. telegram, and many other smm services