Fuite de l’imam Iquioussen : les oppositions de droite épinglent un «État défaillant» et un «mauvais sketch de la République»

Posted on

Par Jean Cittone

Publié le 31/08/2022 à 16:14, Mis à jour le 31/08/2022 à 16:42

Alors qu’elles allaient procéder à son expulsion, les forces de l’ordre n’ont pas trouvé l’imam à son domicile. FRANCOIS LO PRESTI / AFP

La décision d’expulser l’imam marocain Hassan Iquioussen a été jugée tardive et inefficace par LR et le RN, qui voient dans sa fuite en Belgique une véritable «pantalonnade».

Après la décision du Conseil d’État confirmant son expulsion rendue publique, l’imam marocain Hassan Iquioussen n’était déjà plus à son domicile. Il aurait fui en Belgique pour échapper à son expulsion du territoire français. Les oppositions de droite à Emmanuel Macron dénoncent avec véhémence de graves manquements.

À lire aussiImam expulsé: Hassan Iquioussen, un «frériste» repéré dès 1994 par les services de renseignement français

«Qui peut comprendre qu’un imam radicalisé, sous le coup d’une expulsion, échappe à tout contrôle et disparaisse ?», s’indigne la députée LR des Alpes-Maritimes, Michèle Tabarot. Ce mardi, Gérald Darmanin se félicitait pourtant de l’expulsion de ce prédicateur, qui «propage notamment des propos antisémites et contraires à l’égalité entre les femmes et les hommes», en soulignant «une grande victoire pour la République». Mais le ministre de l’Intérieur a crié victoire trop vite, soulevant une vague de critiques à son encontre.

À VOIR AUSSI – L’imam Hassan Iquioussen, en fuite, a été inscrit au fichier des personnes recherchées

«Gérald Darmanin n’est même pas capable de surveiller l’imam islamiste Iquioussen qui doit être expulsé du territoire français. Ce gouvernement n’est pas que bon à rien mais est aussi mauvais à tout», tance le député RN de l’Aude, Christophe Barthès. Pour le maire de Béziers, Robert Ménard, cette fuite de l’imam est un «mauvais sketch de la République». Sans surprise, le Rassemblement national est unanime à ce sujet. «Le seul islamiste que Gérald Darmanin s’apprêtait à expulser de France, après des mois de procédures, est aujourd’hui introuvable», affirme Marine Le Pen ce mercredi, jugeant que «la France doit à nouveau se faire respecter». Le député RN Nicolas Meizonnet estime quant à lui que «l’État est défaillant» et doit «se doter des moyens d’une politique efficace» en matière d’expulsions.

«On touche le fond !»

Mais les critiques sourdent aussi chez Les Républicains. Le président du groupe LR à l’Assemblée nationale, Olivier Marleix, dénonce pour sa part une «pantalonnade». «Pendant que nos juridictions délibèrent, Iquioussen, l’homme censé être au centre de toutes les attentions du ministère de l’Intérieur, disparaît dans la nature. On touche le fond !» Le député et candidat à la présidence LR, Éric Ciotti, y voit une «nouvelle humiliation pour notre pays» et regrette que cet imam, «dangereux pour la sécurité nationale», n’ait «pas été placé sous surveillance».

L’ancienne garde des Sceaux, Rachida Dati, estime quant à elle sur Europe 1 que «cette décision d’expulsion aurait dû intervenir beaucoup plus tôt», rappelant les propos tenus par l’imam à la suite des attentats du 13 novembre 2015. Pour l’ex-ministre de Nicolas Sarkozy, la fuite du prédicateur soulève un autre problème. «S’il est en Belgique, la décision d’expulsion est inexécutable», car malgré la délivrance de visas Schengen, «les décisions d’expulsion décidées par des pays européens ne sont pas exécutoires dans les autres pays», ce qui revient à «laisser des bombes à retardement sur le territoire européen».

À lire aussiVisas, immigration clandestine… Les dossiers sensibles de la relation bilatérale France-Algérie

Mais à gauche de l’échiquier politique, c’est une musique bien plus discrète qui se fait entendre. «La justice a tranché», affirme Yannick Jadot ce mercredi sur France Info. «Ça ne me gêne pas que cette personne quitte le territoire français», affirme toutefois l’écologiste. L’Insoumis David Guiraud dénigre quant à lui cette décision du Conseil d’État, qui «contredit» celle du tribunal administratif, et «ouvre grand la porte aux expulsions arbitraires».

Le 5 août, ce député Insoumis du Nord se félicitait déjà de la décision du tribunal administratif suspendant l’expulsion de l’imam, dénonçant le «déshonneur» du ministère de l’Intérieur qu’il accuse de vouloir «marcher sur l’État de droit». Le 31 juillet, l’élu LFI publiait un communiqué estimant que cette expulsion équivalait à «imposer la double peine en France», dénonçant des «décisions arbitraires et antidémocratiques» et des «procédures douteuses» qui mettraient en danger l’État de droit.

À VOIR AUSSI – Expulsion de l’imam Iquioussen : «C’est une grande victoire pour la République», assure Darmanin

Jasaseosmm.com Smm Panel is the best and cheapest smm reseller panel Buy Facebook Verified Badge for instant Instagram likes and followers, Buy Verification Badge, Youtube views and subscribers, TikTok followers, telegram services, and many other smm services. telegram, and many other smm services